rachat de credit

Les conseillers en gestion de patrimoine sont-ils indépendants ?

De plus en plus d’individus se tournent aujourd’hui vers les conseillers en gestion de patrimoine pour la constitution de leur portefeuille de placements. Ce, depuis que la crise liée au Covid-19, qui est de portée internationale, a bouleversé le contexte économique partout dans le monde. Il existe aujourd’hui une pléthore de conseillers en gestion de patrimoine : indépendants ou rattachés à une banque, consultant en cabinet ou en ligne, exerçant en tant que salarié, courtier, ou en tant que CGP libéral. Notons que les conseils de ces professionnels sont recommandés quelles que soient la taille et la complexité du patrimoine.

Bureau, Avocat, Lecture, Lire, Les Lois

La rémunération du CGP : déterminant son indépendance ou non

La distinction entre CGP indépendant et salarié se fait globalement sur la base de son mode de rémunération. Le CGP des banques, des compagnies d’assurance et celui des agences de promoteurs perçoivent une rémunération fixe en tant que salarié, de même que des commissions. En revanche, pas de commissions pour les CGP indépendants, puisque ceux-ci facturent plutôt leurs honoraires en fonction des exigences du client avec lequel il négocie directement.

Se tourner vers le CGP indépendant : quels avantages ?

Le CGPI propose une large gamme de produits de placements à son client, lui apportant des conseils plus pertinents et s’adaptant parfaitement à leur situation ainsi qu’à leurs attentes. Les CGP rattachés à des établissements privés en revanche s’abstiendront de proposer des produits concurrents et n’avantageront que ceux dont ils ont la charge de commercialiser.

Notons que les CGP proposent tout un éventail de produits, ceux destinés à faire fructifier l’épargne, à préparer la retraite, à dynamiser le portefeuille de placements. Les CGPI proposent des plus : les conseils par rapport à la transmission (c’est-à-dire par le biais de la donation ou de la succession), ou encore les recommandations générant de l’optimisation fiscale. En bref, leurs missions sont de guider leur client sur leur choix et ce, dans différents domaines : investissement immobilier ou financier, recherche de financement, optimisation de l’épargne en vue de capitaliser ou de préparer les vieux jours, gestion de fortune. Il met en place la stratégie patrimoniale la plus adaptée, combine éventuellement au montage du meilleur dispositif fiscal. Les CGP ont donc une solide connaissance dans différents domaines, dont juridique, fiscal, économique, financier et comptable.

La majorité des CGPI détiennent le statut de conseiller en investissement financier ou CIF. Ainsi, ils doivent exercer dans le respect du règlement général de l’Autorité des marchés financiers (AMF). Ils cotisent annuellement auprès de cette institution et sont inscrits au REGAFI, le registre des agents financiers. Idem, auprès de l’ORIAS qui est l’Organisme de registre des intermédiaires en assurance, banque et finance.

Les CGP en cabinet ou en ligne ?

Les CGP peuvent exercer en cabinet ou consulter en ligne. Cela, qu’il s’agisse du CGP indépendant, du courtier ou encore du CGP dit libéral (tel que l’expert-comptable et le notaire). Le conseil patrimonial à distance ou en cabinet, lequel choisir, en tenant compte des avantages et des inconvénients pour chacune des options ?

Avec la gestion actuelle de la pandémie, les périodes de confinement ont amené les épargnants et les professionnels à avoir recours à la consultation en ligne. Les CGP y sont de plus en plus disponibles et proposent des outils de simulation permettant d’anticiper rendements et gains. Cette option permet également de gagner du temps et de réduire les coûts liés aux déplacements.

En ce qui concerne la consultation en cabinet, les avantages sont entre autres une meilleure fluidité de la communication et de l’expression des attentes du client, en plus de la garantie d’avoir affaire à un vrai professionnel et non à un arnaqueur, qui opère le plus souvent en ligne.